Message du Président

Novembre 2019PRI 2019-2020 Mark Daniel MALONEY

 

La Journée du Rotary aux Nations unies, que nous célébrons chaque année en novembre, est un rappel important des relations historiques entre nos deux organisations. Mais l'événement de cette année est encore plus important que d'habitude, car nous nous préparons au 75e anniversaire de la signature de la Charte des Nations unies en juin 2020.

Vous vous demandez peut-être pourquoi célébrer cet anniversaire ? Pour le Rotary, c'est clair, car nous avons joué un rôle de premier plan lors de la Conférence de San Francisco à l’origine des Nations unies en 1945. Tout au long de la Seconde Guerre mondiale, le Rotary avait publié des textes sur l'importance de former une telle organisation pour préserver la paix mondiale.

Non seulement le Rotary a-t-il contribué à la création de l'ONU, mais le magazine The Rotarian a également joué un rôle de premier plan dans la communication de ses idéaux. Les membres du Rotary ont été informés des projets de création de l'ONU par le biais de nombreux articles et d'un livret intitulé « From Here On ! ». Lors de la rédaction de la charte de l'ONU, le Rotary était l'une des 42 organisations invitées par les États-Unis à agir comme consultante auprès de leur délégation à la Conférence de San Francisco.

Chaque organisation disposait de trois sièges pour trois représentants, les 11 représentants du Rotary International ont donc siégé à tour de rôle. Le secrétaire général, le président en exercice et plusieurs anciens présidents ainsi que le rédacteur en chef de The Rotarian représentaient officiellement le Rotary. De plus, des Rotariens d'Afrique, d'Asie, d'Australie, d'Europe et d'Amérique du Nord et du Sud étaient membres ou consultants de la délégation de leur pays.

Nous avons une relation importante et durable avec l'ONU qui mérite d'être célébrée et appréciée. C’est pour cette raison que le Rotary organisera cinq événements spéciaux d'ici juin : La Journée du Rotary à l'ONU à New York le 9 novembre, trois conférences présidentielles l'année prochaine à Santiago du Chili, à Paris et à Rome, et une célébration finale en lever de rideau de la convention du Rotary à Honolulu.

L'accent mis sur l'ONU cette année concernera non seulement le passé, mais aussi l’avenir. Il y a en effet beaucoup de parallèles entre le travail que nous accomplissons dans nos axes stratégiques et les Objectifs de développement durable de l'ONU. Bien que ces objectifs soient incroyablement ambitieux, ils sont une véritable source d'inspiration et d'orientation — et ils sont similaires à de nombreux objectifs du Rotary qui se sont avérés avoir un impact durable et positif dans notre monde. Ces objectifs peuvent être atteints, mais seulement avec le même dévouement et la même ténacité que le Rotary incarne si bien. Seul, nous ne pouvons pas approvisionner le monde en eau propre, nous ne pouvons pas éliminer la faim, nous ne pouvons pas éradiquer la polio. Mais avec des partenaires comme les Nations unies, il est évident que nous le pouvons.

Envisagez d'assister à l'une de nos cinq célébrations de l'ONU. J'ai hâte de vous communiquer davantage d’informations à ce propos tout au long de l'année.